association GRAFE

génération recherche action & formation pour l’environnement

Articles

Plus sur Djilor…

C’est à Djilor-Djidjack que le poète-président Léopold Sédar Senghor y est né, et qu’il venait passer toutes ses vacances chez son oncle Waly Bakhoum. Il affirmait être né à Joal, par coquetterie sans doute et aussi parce qu’il était impossible de situer Djilor sur une carte : un président qui se respecte ne peut décemment pas sortir d’un village de brousse ! Mais il est vraiment né à Djilor-Djidiack pendant l’hivernage de l’année 1906 (entre juillet et septembre) et a été enregistré à l’état-civil de Joal en octobre de la même année, dès que les routes furent devenues à nouveau pratiquables. Tous les anciens connaissent bien l’histoire de la famille. Le paysage des bolons (la mangrove) sera une source constante d’inspiration pour l’écrivain et le poète.

Le village se situe dans la baie de Djilor, classée au club des cent plus belles baies du monde. Toute la région a été classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Situé entre Ndangane et Fimela, le village de Djilor possède la plus belle plage de la région, baignade sans danger pour les enfants, même en bas âge.

La population tire ses ressources essentiellement de l’agriculture et de la pêche. C’est un village traditionnel, qui vit au rythme lent du sablier du temps...

(source: http://restau-miam-miam.com/djilor-djidiack.html)
 

Lien vers un poème de Léopold Sédar Senghor