association GRAFE

génération recherche action & formation pour l’environnement

Projet de filtres à eau LifeStraw au Sénégal

De l'eau potable pour les plus démunis

Dans l’optique des objectifs 2015 (Millénaire pour le développement, programme de développement durable de l’ONU pour accomplir les objectifs anti-pauvreté), l'association GRAFE a initié le projet de filtre à eau afin d'apporter son soutien à la problématique du manque d’eau potable dans ses pays partenaires.

Projet filtres à eau

La préparation de ce projet a duré 2 ans. Outre les problèmes de production (mise aux normes sanitaires), s'est ajoutée la problématique du transport ; nombreuses sont les petites associations qui rencontrent des difficultés dans l’acheminement de leur marchandise, qui représente bien souvent une charge trop importante, proportionnellement au prix d’achat ; sans compter les problèmes liés au dédouanement.

 

En 2011, ce sont finalement deux villages (Souloul et Keur Abdou Soumare) situés au nord du Sénégal, près de la frontière mauritanienne qui bénéficieront de cette nouvelle technologie de filtre.

 

Facile à utiliser, un filtre peut en moyenne assainir 15 000 litres au minimum ; il fournit de l’eau potable pour une famille, pour 2 ans au minimum et approximativement pour une consommation de 20 litres/jour. Il permet d’obtenir une eau sans bactéries, sans virus et sans parasites. Pour cette première distribution, la GRAFE a distribué environ huitante filtres sur les deux villages susnommés. La deuxième distribution aura lieu en 2012 afin de couvrir quelques écoles.

 

Cette concrétisation a été rendue possible grâce aux donateurs et à divers soutiens reçus pour mener à bien ce projet. Un tout grand merci à votre générosité et à tous les partenaires qui nous ont aidés dans ce challenge.

Projet filtres à eau

Projet filtres à eau

En 2013, grâce à l’ONG GRAFE qui a mis à leur disposition des filtres, les élèves des villages de Rawette, Maraye, Ndick, Rone et Diadiam situés dans la communauté rurale de Diama (département de Dagana) peuvent désormais boire de l’eau pure. L’eau potable est encore un luxe hors de prix pour ces populations.